Article

Utiliser la psychologie Adlerienne  :

Alfred Adler, né le 7 février 1870 à Rudolfsheim, près de Vienne, et mort le 28 mai 1937 à Aberdeen, en Écosse, était un médecin et psychothérapeute autrichien d'origine juive. Il est le fondateur de la psychologie individuelle.

Les indications suivantes sont inscrites comme un guide général et vous pouvez de temps en temps trouver une aide utile :

Beaucoup conseils d’Alfred Adler peuvent être adaptés pour travailler une formation.
Ces indications  incluent l'écoute active, l'accomplissement du but, ("est-ce que ceci est la personne vous voulez être ?"), la réflexion des sentiments et compréhension empathique, la confrontation, l’interprétation et l’encouragement.

Voici à présent quelques conseils à utiliser dans la formation d'une soumise dans le style de vie BDS :

Certaines des méthodes utilisées sont  :

Intention Paradoxale :

Il y a une technique qui a été appelée "la prescription du symptôme" par Adler.
C'est une technique dans laquelle les soumises sont encouragés à souligner leurs symptômes ou les développer même plus.
Par exemple, on peut demander une soumise qui a peur de faire un acte particulier de faire un effort plus grand pour éviter l'acte.
Approvisionnement d'humour dans les aides de situation.
Ceci peut servir le but "faire s’envoler les voiles" de la crainte.

Acte "Comme" si :

Quand une soumise dit, "si seulement je pouvais …," le conseil suggère que la soumise à feint "comme" si il était impossible d’atteindre ce but.
Dans un sens plus large, en disant  "comme" elle sous-entend que si elle était une soumise formée cela serait plus facile pour elle, voilà qui facilite la formation.

Confiance en Soi:

Quand une soumise prend conscience des buts de sa formation et que ses derniers exigent une modification comportementale, elle est encouragée "à avoir confiance en elle" et faire de son vieux comportement son ancien mode de vie, cela mettra en évidence les nouveaux rapports avec son Maître.
Des clefs particulières et ou des temps de repos peuvent être établies pour lui permettre d’observer son comportement.

Création de Mouvement :

L’introduction de l'élément de surprise peut aider à encourager la soumise à considérer son changement de comportement ou d'attitude.
Le Maître assumera momentanément la logique défectueuse de la soumise.

Le but et l'Engagement :

Indépendamment de l'approche théorique, une tâche essentielle dans la formation d’une soumise  touche le changement de l'attitude et du comportement.
Les buts doivent être clairement définis par le Maître pour la soumise.
La formation technique doit alors être développée pour instaurer le comportement correct et atteindre le but.
Les comportements désirés doivent être discutés et pratiqués.
Les buts doivent être réalisables et, si possible à court terme.
Les grands buts sont difficiles à atteindre et s’effondrent vite, préférez des petits buts.

Une technique de réussite est qu'avant qu'une session de formation ne finisse, le Maître doit faire une liste des devoirs ou missions concernées avec des comportements observables.
McKay (1976) a suggéré qu’ "une carte des changements" soit écrite avec les instructions et observations.

Le côté pile de la carte sera utilisé par la soumise pour représenter graphiquement ses progrès quotidien.
Le Maître conseillera à la soumise de concentrer cette évaluation sur ce qui est accompli et ne pas s'arrêter sur ses erreurs.
Si les choses ne sont pas allées aussi bien qu'elle l’aurait voulue, elle devra analyser les raisons possibles : s'est-elle investie suffisamment ? A-t-elle saboté son engagement ? Comment ?
Elle devra alors faire un nouvel engagement basé sur la découverte.

Les écris de son journal peuvent être utilisées pour le susdit but.

Interprétation : 

La phase d'interprétation est semblable au conseil d'Adler.
Quand le Maître et la soumise sont dans la phase d'interprétation sur la formation qu'ils partagent Ils débattront de leurs attitudes de vie, de soi et des autres.
Le Maître présente les attitudes et buts à suivre à la soumise et ensuite ses derniers sont alignés pour lui permettre de correspondre à ses besoins.
L'accent cohérent dans leur dialogue doit être axé sur les buts et non les causes ou pourquoi les gens font ce qu'ils font.

Pendant l'interprétation le Maître est concerné par l'augmentation de la prise de conscience de sa soumise.

I) Style de vie.

2) Le mouvement psychologique et comportemental actuel.

3) Buts, buts et intentions.

4) Logique privée et comment ça marche.

La discussion de la logique privée de la soumise inclut ses implications pour ses activités présentes et futures.
Ils confrontent aussi les contradictions entre les mots qui sont exprimés et les actions qui sont menées et entre les buts idéaux qui sont exposés et les buts réels qui sont cherchés.
La soumise commence à ce moment-là, à prendre conscience de ses vraies intentions.
- ce que l'on désire vraiment.
- en examinant les moyens spécifiques qu'elle emploie et les fins ou les buts qu'ils produisent.
Cet examen du style de vie de la soumise permet à son Maître de parfaire la rééducation et re-socialisation de sa soumise dans son nouveau statut.

N'importe quel examen systématique du processus de formation devrait inclure l'identification de la chose suivante :

I) Les manques de la soumise dans sa formation, ses problèmes et ressentis.

2) Les chemins qu’elle a pris pour surmonter les buts.

3) La relation entre une telle direction et son intérêt social coopératif.

4) Les difficultés spécifiques que la soumise éprouve dans l’accomplissement de ses devoirs.

5) Comment la soumise évite la résolution des problèmes.

6) Comment la soumise réussit à se sentir supérieur en évitant la confrontation de problèmes.

7) influences Contribuantes de l'histoire passée de la soumise.

8) Son comportement réel, et ce que l’on attend de son futur comportement.

Cet examen  interprétatif sur la formation doit aussi être utilisé comme support pour l'encouragement, pour identifier les réussites de votre soumise.
Adler désapprouve ce que nous appellerons  "la mentalité du crayon rouge" qui analyse constamment des déficits et le passif.
Nous nous fondons sur les forces, et non sur les faiblesses, Adler disait continuellement parler du bon et travaillez sur le mauvais  .
Cela est également vrai dans la formation d’une soumise.

143 days ago
 
Comments
Order by: 
Per page: 
 
  • There are no comments yet
Actions
Rating
 
0 votes
Utiliser la psychologie Adlerienne :